26 octobre 2016

Dure journée pour les durbecs…

Hier, un groupe de six ou sept durbecs des pins sont venus déguster les fruits de la viorne trilobée qui trône en déesse colorée dans la cour arrière.

Une fois rassasiés, les oiseaux ont décidé de quitter la place.

Comme pilote ailé, deux d’entre eux ont mal fait leurs calculs. Le premier a frappé très violemment la fenêtre de la salle de bain pour tomber raide mort sur le patio. Le second a fait la même chose dans la fenêtre de la chambre d’amis, mais avec moins de violence et plus de chance. Il a survécu, probablement avec un vilain mal de tête. Peut-être avait-il copié les données de vol du premier? On ne le saura jamais.


Voici donc quelques photos de ces magnifiques oiseaux.


3 commentaires:

Anonyme a dit...


Bonsoir

Hum bien malheureux pour le premier durbec, cela arrive aussi avec les cardinaux mâles au printemps... cela dit, les photographies sont rougeoyantes-flamboyantes houuuuu c'est beau cette vie en couleurs , oui ils sont superbes ces durbecs des sapins, merci !

G.B.

Michèle Dextras a dit...

Oui très malheureux pour les oiseaux qui frappent nos fenêtres. Les photos sont superbes, les couleurs, surtout le rouge! Excellent! Merci.

Lawrence a dit...

Merci à vous deux.

Hier, un autre durbec a frappé une fenêtre de la cour arrière hier. Je venais de les laver avant l'hiver. Trois fenêtres sur quatre doivent être nettoyées. Il ne reste presque plus de fruit dans l'arbre. Ça achève.

Bon vendredi à vous deux.

Lawrence